La période de lancement des éditions limitées et cadeaux de fin d’année est lancée. Les coffrets, packaging spéciaux et originaux ou accessoires de service vont fleurir et envahir les rayons des grandes surfaces, des cavistes de luxe.

La vodka française (mais qui n’en a pas le nom!!) Grey Goose sort 2 créations pour l’occasion. Un coffret en édition limitée et une… sculpture(?) réalisée à seulement 5 exemplaires et disponible chez 3 cavistes et 2 palaces.

Je le dis chaque année, la création d’édition limitée, que ce soit pour Noël, la St Valentin ou l’été est un exercice risqué. Comment se démarquer, innover, enthousiasmer les journalistes, distributeurs et consommateurs voire être utile à défaut d’être original sans se défaire de l’image, l’histoire de la marque? Comment se renouveler d’année en année encrant d’avantage son image, son territoire?

Lorsque je vois les 2 « créations » de Grey Goose pour cette année, j’ai l’impression de revenir quelques années en arrière. Une sculpture autour d’un magnum classique et un coffret d’une bouteille, deux coupes, deux agitateurs et de la recette d’un cocktail… c’est tout! Rien d’exceptionnel, de nouveau et d’original.

La fameuse « création artistique » réalisée (bon ok à la main) à 5 exemplaires s’appelle « L’Origine » et représente des épis de blé. Ok, disons que c’est beau même si elle n’est même pas signée d’un artiste et n’a rien de « waouh! ». « L’Oeuvre » (ils y vont fort là) est sensée être un cocon protecteur pour le magnum. Mais la bouteille n’a rien de spécial! Pourquoi? Qu’est-ce qui révèle, met en valeur l’origine de cette vodka? L’entrelacs d’épis de blé métallique?

Et je ne parle pas du coffret car là on est dans le banal… Je n’ai pas vu les verres, ni la qualité de la boite mais ce coffret est fait pour « révéler les secrets de réalisation » du cocktail Grey Goose le Fizz dans lequel semble t-il il y a de la liqueur St-Germain. Pourquoi ne pas en avoir mis dans le coffret ?? (non je ne citerai pas Nabila)

Donc la marque française sort là deux éditions qui pour moi sont trop limitées tant par le nombre que dans l’originalité.  Dommage pour cette vodka haut de gamme, certainement d’exception et de grande qualité qui avait réalisé en 2010 un superbe coffret en collaborant avec Chopard. Pour en connaître plus sur Grey Goose regardez ci-dessous une vidéo présentant son élaboration et le travail de François Thibault, le maître de Chai.